MONACTION HIGH DIVIDEND YIELD 1 005,71 EUR +0.95%       MONACO COURT TERME EURO 5 055,15 EUR +0.00%       MONACO EXPANSION EURO 5 944,17 EUR +0.04%       MONACO HORIZON NOVEMBRE 2015 1 100,03 EUR -0.02%       MONACO HORIZON NOVEMBRE 2018 1 059,79 EUR -0.02%       MONACO CORPORATE BOND EURO 1 380,33 EUR -0.03%       MONACO CONVERTIBLE BOND EUROPE 1 057,94 EUR +0.43%       MONACO PATRIMOINE SECURITE EURO 1 392,33 EUR -0.07%       MONACO PLUS-VALUE EURO 2 024,04 EUR +0.77%       MONACTION EUROPE 1 125,86 EUR +1.77%       MONACTION ASIE 758,52 EUR +1.79%       MONACO ECO+ 1 222,41 EUR +1.14%       MONACO HEDGE SELECTION 11 478,20 EUR -1.38%       CMB MONACO REAL ESTATE LTD. 7 976,36 EUR +0.52%       MONACO COURT TERME USD 5,706.90 USD +0.00%       MONACO EXPANSION USD 6,170.77 USD -0.00%       MONACO PATRIMOINE SECURITE USD 1,336.37 USD +0.03%       MONACO PLUS-VALUE USD 1,042.61 USD +0.97%       MONACTION USA 426.72 USD +1.40%       MONACTION EMERGING MARKETS 1,194.71 USD +0.26% .
EN FR

Stratégie d'investissement

La décision de la Banque Centrale Européenne (BCE), d’acquérir sous conditions des emprunts d’Etats en difficulté de la zone Euro, a levé un facteur d’incertitude majeur sur les marchés. De ce fait, la BCE s’est finalement résolue à élargir son champ d’intervention, de manière similaire à l’activité engagée par la Réserve Fédérale Américaine, avec les mesures de Quantitative Easing. Malgré cela, les signaux conjoncturels restent faibles en Europe et aux Etats-Unis et les interventions des banques centrales n’ont qu’un effet ténu sur les marchés. La forte hausse de l’or enregistrée à la suite de l’annonce de la BCE souligne la crainte générale sur les perspectives économiques et sur l’impact potentiellement inflationniste des mesures de rachat de dettes. Les risques géopolitiques, avec les tensions entre Israël et l’Iran et la guerre en Syrie alimentent également l’aversion au risque des investisseurs.

Dans ce contexte, la stratégie d’investissement préconisée par CMB ne privilégie pas une classe d’actifs particulière. La valorisation favoriserait dans l’absolu la classe d’actifs actions, mais les facteurs de risque susmentionnés justifient une approche prudente. En conséquence, la CMB recommande de maintenir une pondération neutre en actions et en obligations, conforme aux pondérations des indices de référence.

Au sein des investissements obligataires, la Banque préconise une souspondération dans l’allocation aux emprunts d’Etat, en Euro comme en USD, même si la Banque Centrale Européenne a indiqué assurer un soutien de fait aux dettes des pays particulièrement touchés par la crise, comme l’Espagne. Une surpondération en obligations d’entreprises, en Euro et en USD, est maintenue. Cette catégorie de dettes offre des surplus de rendement toujours attractifs, qui permettent de partiellement compenser des niveaux de taux des emprunts d’Etat « Core » (Allemagne, Pays Bas, Autriche, France) bas. Compte tenu des faibles niveaux de rendement sur les dettes des gouvernements en Europe du Nord, malgré des perspectives conjoncturelles qui offrent peu de visibilité et des niveaux également bas sur les emprunts d’Etat américains, la CMB préconise des investissements à duration faible, c'est-à-dire avec un risque de taux moindre que celui des indices de référence.

Le faible niveau de valorisation des actions au niveau mondial ne justifie pas une surpondération de cette classe d’actifs, en raison des facteurs de risque susmentionnés et des perspectives conjoncturelles peu encourageantes. Toutefois, la CMB considère que les perspectives conjoncturelles diffèrent significativement à travers le monde, conduisant à une stratégie de souspondération des investissements en actions européennes, où les bénéfices devraient par ailleurs être impactés par une pression fiscale grandissante. En parallèle, la Banque préconise de surpondérer les actions en Amérique du Nord et sur les marchés émergents. Le marché japonais est maintenu à une pondération neutre.

Idées d'investissement

Dual Currency Deposit

Dans l’environnement des marchés monétaires, compte tenu des niveaux de rendement proche de zéro, la CMB a mis en place un programme de placement dénommé Dual Currency Deposit, qui s’adresse aux clients internationaux habitués à gérer leurs portefeuilles en multi-devises, afin de leur proposer des solutions d’investissement offrant des surplus de rendement attractifs pour un niveau de risque donné. En raison du positionnement de ce type de placement, réservé à une clientèle avertie, les montants minimum de souscription ont été fixés à 400.000 EUR ou équivalent dans les devises disponibles que sont USD-CHF-GBP-JPY, pour des durées de trois mois ou six mois.

Le Dual Currency Deposit est un dépôt à terme dont les modalités de remboursement sont conditionnées par l’évolution du cours de change entre deux devises. En effet, son remboursement intervient à l’échéance, soit dans la devise de placement, soit dans la devise alternative convenue, selon l’évolution du cours de change entre ces deux devises. Si le cours de change atteint ou franchit un cours de conversion contractuellement prévu, et par conséquent, si la devise alternative s’est affaiblie par rapport à la devise de placement, la CMB procède au remboursement du capital et du coupon dans la devise alternative en appliquant le cours de conversion. Si le cours de change n’atteint pas ou ne franchit pas ce cours de conversion, la CMB procède au remboursement du capital et du coupon dans la devise de placement.

Les clients internationaux visés par cette offre peuvent ainsi bénéficier de niveaux de rendements supérieurs aux conditions de marchés monétaires, à la condition que la devise alternative convenue ne s’affaiblisse pas au-delà du cours de conversion contractuellement prévu.

Une fiche détaillée peut être consultée sous ce lien: Fact Sheet Dual Currency Note